« LE TRÔNE DE BEHANZIN » reçoit l’appui du Ministre ABIMBOLA

« LE TRÔNE DE BEHANZIN » reçoit l’appui du Ministre ABIMBOLA
Amir ALLI, Jean-Michel ABIMBOLA, Nasty Nesta

« LE TRÔNE DE BEHANZIN » reçoit l’appui du Ministre ABIMBOLA

Le Ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts, Babalola Jean-Michel H. ABIMBOLA a échangé ce mercredi 06 mars 2024, avec l’artiste Amir ALLI, Amir El Presidenté porteur du projet « LE TRÔNE DE BEHANZIN ».

A la faveur d’une audience qu’il a accordée à ce dernier accompagné de NASTY NESTA, en présence des membres de son cabinet et des directeurs de la file tourisme, culture et arts, le Ministre a félicité l’initiateur du projet son enthousiasme et son engagement et l’œuvre de création qu’il porte.

L’histoire du héros national, le roi Behanzin, a inspiré l’artiste qui a décidé de réaliser un spectacle à la hauteur de la légende, à travers un projet baptisé « LE TRÔNE DE BEHANZIN. Ainsi, suite à un concours initié par Sèmè City et soutenu par la Banque Mondiale, le rappeur de l’ex Groupe Diamant Noir, a proposé ce projet innovant qui rassemble aujourd’hui autour de lui, de grands artistes béninois dont Fo Logozo, Didier Sèdoha Nassègandé, Rachelle Agbossou, Bardol Migan, Nasty Nesta, Don Metok, Mechac Adjaho, et bien d’autres.

Selon sa présentation du projet, « LE TRÔNE DE BEHANZIN » est une initiative à deux volets, la réalisation d’un parc d’attraction et d’une comédie musicale. Il s’agit d’un parc d’attraction sur la thématique du roi Behanzin pour faire parcourir aux touristes, l’histoire et le parcours du roi. Il sera réalisé dans l’un des palais royaux d’Abomey dont les travaux de réfection seront à la charge du projet.

Mais en attendant, les internautes se délectent bien depuis le 09 février, le premier single de cette comédie musicale intitulé « Kondo » ; Une interprétation de Don Metok et des Amazones du groupe Teriba. C’est une chanson écrite par Nasty Nesta et produite par Mechac Adjaho, qui fait parler du génie béninois à travers le monde.

Après avoir échangé avec son hôte sur les différents aspects du projet, le Ministre ABIMBOLA a salué la mobilisation de ses pairs pour sa réussite. Le Directeur du patrimoine culturel et sa collègue du développement du tourisme ont été instruits à l’effet de suivre la mise en œuvre du projet et d’y apporter l’appui technique nécessaire pour son succès.

Rédigé par : Hermann Stone

« LE TRÔNE DE BEHANZIN » reçoit l’appui du Ministre ABIMBOLA

Bobo Wê et son amour pour le Talking Drum

Bobo Wê et son amour pour le Talking Drum
Bobo Wê

Bobo Wê et son amour pour le Talking Drum

Le rappeur béninois, Bobo Wê, créateur du style de musique Gangan Trap, parle de l’origine de son amour pour le Talking Drum.

Le Tama, tambour parlant, Talking Drum ou encore Gangan comme on l’appelle communément au Bénin, est un instrument de musique traditionnelle très apprécié dans plusieurs pays d’Afrique de l’ouest.

Et c’est l’instrument qu’il a plût à Bobo Wê d’associer à de la musique urbaine pour obtenir ce mélange de sonorités qu’il nomme Gangan Trap.

Règnant en maître sur son art grâce à son ingéniosité depuis 2020, le rappeur s’est fait dernièrement critiquer pour avoir quelque peu délaissé cette couleur de musique qui l’a «grandement» aidé à se faire connaître et à s’imposer dans la sphère musicale au Bénin.
Les critiques sont telles que Bobo Wê s’est senti obligé de réagir.

C’est en effet, après la sortie de sa nouvelle chanson «For My Family», que l’artiste est monté au créneau pour se faire comprendre. Il explique l’origine de son amour pour le tambour parlant et pourquoi il a créé le Gangan Trap.

«Le Gangan c’est un instrument de musique traditionnel qui sert à exprimer un codage. Un instrument qu’on utilise pour transmettre un message. Un instrument qui parle à la place de l’homme ou des esprits […] qui existait bien des années avant moi.

Moi BOBO WÊ étant un initié au culte Egoun, cet instrument est celui que j’aime bien depuis tout petit et que j’aime jouer avec joie et passion…
Alors pourquoi ne pas le fusionner avec de la musique urbaine (toutes catégories confondues) pour que, enfants, jeunes et adultes puissent l’aimer comme moi, qu’on s’enjaille dessus et qu’ensemble on pousse cela hors de nos frontières. Voilà d’où est partie mon idée de faire du GANGAN TRAP.» A-t-il dit avant d’énoncer ceux pourquoi il est remarqué l’absence du Gangan dans ses récentes chansons.

Selon ses dires, aucun autre artiste béninois ne l’a soutenu pour aider à la propagation du Gangan Trap. Il se bat tout seul depuis le temps.

« […] Le petit enfant qui a pour rêve de jouer au football à qui on ne remet jamais un ballon, finira par chercher autre chemin… De vous à moi, à la date d’aujourd’hui, […] DONNEZ MOI LE NOM D’UN SEUL ARTISTE BÉNINOIS AYANT ESSAYER TOUT AU MOINS LE GANGAN TRAP… Nada ! […] L’ÉGOCENTRISME c’est notre seul problème.
Mais inshallah Gangan ou pas Gangan nous irons tous loin ou du moins chacun aura le résultat espéré. » A-t-il poursuivi avant de rassurer ses fans de ce que rien ne peut l’empêcher de leur donner du plaisir à travers l’écho de son tambour.

«La famille, je ne l’ai pas abandonné. Le Gangan Trap c’est moi. […] Je vous rassure par passion et par amour pour la chose, on garde la tête haute. Un peu de je m’enfoutisme fera l’affaire. Les bonnes choses arrivent.» A-t-il conclu.
Courage à l’artiste !

Rédigé par : Hermann Stone

Bobo Wê et son amour pour le Talking Drum

Mariage coutumier de Vano : quelques images de la cérémonie

Mariage coutumier de Vano : quelques images de la cérémonie
Mr & Mme Vano Baby

Mariage coutumier de Vano : quelques images de la cérémonie

Surprise pour les fans de l’artiste, la toile parsemée de bonne nouvelles les concernant. Des images d’un mariage coutumier du rappeur béninois Vano Baby ont beaucoup circulé sur le web ce week-end, rendant heureux et fier ses fans.

Le samedi 17 février 2024 était, en effet, un jour heureux pour Aurel Adjivon et sa dulcinée. Leur mariage traditionnel est désormais chose faite.

Une dot pas comme les autres que nous vous invitons à découvrir à travers ces quelques images rares que nous avons puis collectées pour vous.

Cette bonne surprise semble être beaucoup appréciée par les fans de la star qui n’ont pas manqué de le consteller. Beaucoup ont salué sa maturité et ont félicité le couple.

Sur ce, notre équipe souhaite bon ménage aux mariés.
Félicitations à vous !

Rédigé par : Hermann Stone

Mariage de Vano : quelques images de la cérémonie

Le Trône de Béhanzin : Don Métok incarnera le rôle de Kondo

Le Trône de Béhanzin : Don Métok incarnera le rôle de Kondo
Don Métok

Le Trône de Béhanzin : Don Métok incarnera le rôle de Kondo

«Le Trône de Béhanzin», ce spectacle de comédie musicale, projet du célèbre rappeur béninois Amir El Présidenté, s’annonce belle avec la participation du chanteur Don Métok qui incarnera le rôle de Kondo.

Figure emblématique du show-business béninois, le charismatique chanteur est en effet annoncé pour jouer le rôle principal dudit spectacle.

Comme un avant-goût de la chose, un extrait de la comédie musicale nous a été dévoilé le 09 février dernier. À travers cet extrait, on y voit Don Métok interpréter, avec toute l’aisance qu’on lui connaît, avec la participation du mythique groupe à la voix timbrée Teriba, la chanson Kondo écrite par Nasty Nesta pour célébrer et mettre en avant l’épopée du roi Béhanzin.

Une bonne chose que le public a beaucoup appréciée. De nombreux internautes ont manifesté leur intérêt à travers des commentaires encourageants.

Il est également annoncé, la participation au projet «Le Trône de Béhanzin» des célébrités telles que Sessime, Teriba, Fo Logozo, Ayodele, Gopal Das, Queen Fumi, Nasty Nesta, Mechac Adjaho, Bizzy Brayne, Nicolas de Dravo, Rachelle Agbossou et du metteur en scène Didier Nassegande, pour ne citer que ceux-là.

Ce spectacle intitulé «Le Trône de Béhanzin», financé par la Banque Mondiale, Sèmè City et l’Agence Nationale des Patrimoines Touristiques (ANPT), racontera la fabuleuse histoire du monarque du royaume de Dahomey et sa résistance contre les colons français. Avec du théâtre, de la danse et des chansons.

Plus qu’un simple évènement artistique, il se veut être un acte patriotique, une opportunité de rassembler fièrement les béninois autour d’une histoire commune riche et valorisante.

À travers «Le Trône de Béhanzin» la comédie musicale, Amir Alli souhaite vendre la destination Bénin à des touristes étrangers, mais aussi intéresser les locaux à leur propre histoire.

Cette chanson de Don Métok est la première d’une série de chansons entrant dans le cadre de l’évènement.
Rendez-vous dans les prochaines semaines pour d’autres découvertes.

Rédigé par : Hermann Stone

Le Trône de Béhanzin : Don  Métok incarnera le rôle de Kondo